Aide pour choisr le contrôleur led x-dmx ou xpwm?

Bonjour

Merci pour ces infos
Cordialement

Bonjour

C’est quoi exactement accessible ? Dans le faux plafond par exemple ?

Ruben

Bonjour ruben,

La règle s’applique aux transfo, ampli, dimmer DMX,…

Accessible ne veut pas dire apparent …
Si il est dans le faux plafond il faut qu’il soit d’une taille et d’un emplacement adaptés pour être récupéré au travers du trou d’un spot. Si ce n’est pas le cas, il faut prévoir une trappe de visite.

Si il pilote des rubans leds en corniche, il peut être dissimulé dans la corniche.

Quelle que soit la solution retenue : on doit pouvoir intervenir dessus, il doit respirer eg, ne pas être noyé dans un isolant, et être sur une surface incombustible.

Bonne journée

Merci pour ta réponse.

Effectivement tous ces éléments doivent être accessibles pour être échangés en cas de problème, ça c’est une évidence, mais aussi protégés contre l’incendie, merci de le rappeler.

Je suis tres méfiant (parano) vis à vis de tous ces modules electroniques, alims et transfos que l’on disperse de plus en plus dans nos maisons. Je ne sais pas comment vous faites (vous les professionnels, et les auto-constructeurs) pour vous protéger.
Personnellement j’essaie de les placer dans des coffrets secondaires, fermés, mais aérés, j’installe des détecteurs incendie près des zones à risque…
Tu viens de me donner une idée également : poser l’appareil à risque sur un morceau de placo anti-feu (rouge) qui delimiterai une zone à risque (pas d’éléments inflammables dans cette zone et au-dessus).

J’ai aussi ajouté des supports de fusible type voiture en sortie de chaque transfo, en plus des disjoncteurs courant continu qui ne m’inspirent pas confiance. J’essaie toujours la mise en court-circuit de toutes mes alims, ça fonctionne, elles sont bien protégées et du coup le disjoncteur ne se déclenche pas.

Toutes vos suggestions sont les bienvenues.

Ruben

justement, le disjoncteur est là pour le jour où la protection interne de l’alim ne fonctionne pas.

Intérêts du disjoncteur (si il est bien calibré) :

  • réarmable,
  • pas possible de mettre un fusible d’ampérage trop élevé,
  • laisse passer les surintensités impulsionnelles, par ex au moment de la mort d’un spot.

Bonne journée

J’ai mesuré aujourd’hui la consommation des bandes de led équipées de 120 leds/m de type 2054. Le courant est de 234 mA pour un mètre de bande, soit 2,81 W/m.

Les progrès sont considérables en quelques années. La luminosité est impressionnante et la qualité de la lumière excellente. Plusieurs températures de couleur proches de la lumière naturelle sont disponibles. On peut envisager maintenant d’utiliser les bandes de leds pour réaliser de l’éclairage résidentiel équivalent aux autres solutions.

Bonjour Ruben,

tout à fait d’accord.
Par contre un point qu’on oublie souvent est l’échauffement. Si on veut faire de l’éclairage sur de longues périodes (plusieurs heures) sans baisse de luminosité, il faut monter les rubans dans des rails alu.
En voici un exemple pour éclairage rasant :

en voici un pour milieu de plafond :

614EaAj0foL.AC_SX679

Dans les 2 cas il faut que l’arrière du rail ne soit pas couvert pour évacuer la chaleur.

Bonne journée

Bonjour @ruben ,

pour revenir sur l’intérêt d’un disjoncteur sur alimentation avec protection interne, mésaventure récente :

Lors d’un essai sur table d’un montage alimenté par une alim 12V/8A, les pinces croco sont entrées en contact pendant ma pause déjeuner… Le fil noir à droite est le fil de sortie de l’alim après 2 heures… la protection interne de l’alim a fonctionné en limitant le courant à 8 A au travers du contact pas vraiment franc des pinces… Un disjoncteur calibré en dessous de la limite haute aurait pu éviter le coup de chaud.

On n’est jamais assez prudent.

Bonne journée

2 J'aime

La demonstration est claire. Les transfos puissants sont dangereux, le cable aurait pu provoquer un incendie au bout d’un certain temps.

Tu proposes de placer un disjoncteur continu sous calibré en sortie. Mais si tu veux éviter le fort courant de court circuit dans le cable, il te faut utiliser un disjoncteur de 1 ou 2 ampères. Donc le gros transfo n’est plus utilisable.

L’idée que j’ai proposée précédemment est de diviser les départs d’alimentation en plusieurs branches de quelques ampères, chacune étant protégée par un fusible adapté à la consommation de la branche, dans tous les cas nettement inférieur au courant de court-circuit du transfo. Si un court-circuit se produit dans une des branches le fusible va sauter. Par contre on pourra calibrer le disjoncteur à un courant légèrement supérieur à la somme des branches et donc utiliser un gros transfo commun.

On peut utiliser ce type de support de fusibles :
Bien entendu il faut conserver le disjoncteur continu au cas ou, et pour respecter la norme.