Eco-devices sur Linky et Gazpar

Bonjour, je suis équipé depuis peu des compteurs Linky et Gazpar.
Est-il possible de raccorder ces deux compteurs sur un Eco-devices, ou un équivalent plus récent ?

Vos appareils permettent-ils d’utiliser le nouveau mode standard du Linky ? Ce nouveau mode standard donne-t-il plus d’informations ? Je souhaite notamment tracer des mini-coupures d’une seconde.

Vos appareils se raccordent-ils directement sur la sortie du Gazpar ?

Mes compteurs se trouvent à 40 m de la maison. Dois-je installer l’Eco-Devices dans la maison, et y raccorder les compteurs avec 40 m de câble, y compris le Gazpar ?
Ou plutôt installer l’Eco-Devices au plus près des compteurs, et le raccorder à la maison avec un câble souterrain de 40 m ?

Merci d’avance pour votre aide.

Bonjour Florilège et bienvenue sur le forum,

L’EcoRT2 est compatible mode standard et accepte les compteurs à impulsion (Gazpar envoie 1000 impulsions/m3).

Pour la gestion du Gazpar à 40 m vous pouvez utiliser un RfPulse.

Je vous conseille la lecture des wikis qui apportera beaucoup de réponses à vos questions.

Bonne journée

Merci, j’ai lu que la commutation de l’entrée contact se faisait par commutation à la masse.
Je n’ai pas trouvé de documentation officielle sur Gazpar (peut-être faut-il chercher sur le site GRDF), mais un forum indique que la sortie se fait par un transistor à collecteur ouvert, la masse serait sur la borne 2 du capteur.

Je cherche maintenant les règles de sécurité pour entrer une connexion électrique dans le coffret gaz : peut-on le percer, on bien faut-il passer par les ouvertures existantes à côté des tuyaux ? Faut-il prévoir un isolement galvanique ? Le RF Pulse et son alimentation présentent-ils la sécurité requise pour se connecter à un compteur de gaz Gazpar ?

Par ailleurs, il semblerait que le RF Pulse fonctionne avec la nouvelle téléinformation «standard» du Linky, contrairement à l’ECO-Devices. Reste à voir quelles informations peuvent être traitées ou récupérées, au-delà des index.

Je continue la lecture des wikis.