Fonctionnement entrées et sorties des différentes solutions IPX-800 pour l'éclairage


#1

Bonjour à tous.

J’écume depuis quelques jours le forum et le wiki, mais, partant de connaissances très restreintes en électricité, je ne parviens pas à trouver des réponses claires à quelques questionnements peut-être trop basiques pour avoir été explicités (on approche souvent d’une réponse dans les sujets, mais les retours de faisabilité sont restreints…)

Le but de base à ne pas lire si vous êtes pressés :
Je cherche à commander par l’intermédiaire du ipx-800 ou de ses modules trois spots leds RGBW (une seule commande pour les trois). Dans la mesure du possible, j’espère passer par du filaire (exit donc le milight si autre choix possible). Outre la commande par le système directement du choix de la couleur ou mélange de couleur (violet, rose…) et de l’intensité, je souhaite une commande plus sommaire en Boutons Poussoirs. J’ai imaginé un premier bouton poussoir qui fonctionne comme un dimmer (appui court : On/Off. appui long : variation de l’intensité en direct), un deuxième quand le premier est ON avec sélection de couleurs prédéfinies. On part du blanc, un appui, on passe au bleu, un autre on passe au mélange bleu/rouge, un autre on passe au mélange bleu/jaune, etc jusqu’au retour au blanc. A noter que je n’aborderais pas le DMX, n’ayant pas assez poussé mes recherches sur le matériel à mettre en place. A priori, ca marcherait.

D’où les affirmations suivantes à confirmer si possible :

Sorties :

  • IPX-800 : Si j’ai bien compris, les sorties relais de l’IPX-800 et de ses extendeurs type X-8R sont de simples “interrupteurs” (“tout ou rien”). Le courant qu’on lui donne passe, ou ne passe pas (dans la limite de 10A, si plus, nécessité de passer par un contacteur de puissance). :heavy_check_mark:
  • X-Dimmer : Les sorties à tension variable du X-Dimmer permettent elles de faire varier l’intensité du courant reçu par les leds en 230V AC uniquement, et donc d’avoir une variation en direct depuis l’interface. Variation par Leading Edge et Trailing edge. :heavy_check_mark:
  • X-PWM : Les sorties à tension variable (canal par canal) du X-PWM aussi, pilotage en progressif du canal sélectionné, mais en 5 à 24V DC. :heavy_check_mark:

Entrées digitales :

Les questions
  • Est-ce que toutes les entrées digitales de tous les modules fonctionnent de la même manière, et ne sont différenciés que par les scénarios de base ou le mécanisme par défaut ? Ou est-ce que les entrées digitales du X-Dimmer sont spécifiques pour accepter les appuis longs à répercussion instantanée sur son relais ? Les entrées digitales du X-PWM spécifiques pour gérer son mécanisme de commande par défaut (changement de canal d’un côté, de l’intensité de l’autre - un peu inutile, d’ailleurs, non, dans la pratique ?) ?
  • Du coup, peut-on piloter les sorties relais de chaque module depuis n’importe quelle entrée digitale ?
  • En résumé, est-ce que la durée d’appui sur un bouton poussoir peut-être prise en charge et répercutée en direct (l’intensité lumineuse de la Led varie pendant l’appui) par n’importe quelle entrée digitale si l’on fait un scénario ad hoc derrière ?

Merci pour le temps que vous aurez passé à lire ce premier post, et celui que vous passerez peut-être à y répondre !

[mis à jour grâce aux interventions de @grocrabe et @fgtoul ci-dessous, merci à eux !]


#2

Bonjour Luc et bienvenue sur ce forum.

Vous ne nous dites pas si vos spots sont en 230 V ou autre.
Pour les relais, effectivement c’est du tout ou rien
Le X-Dimmer est fait pour le 230 V AC exclusivement
Le X-PWM accepte de 5 à 24 V DC

Pour le fonctionnement des entrées, il faut déjà différencier si un module est autonome ou pas, par ex le X-Dimmer peut être utilisé sans l’IPX, le mieux est de lire les modes d’emploi ou le wiki de chaque module.

Pour faire simple les entrées de l’IPX, du X-8D et du X-24 D sont scénarisables c’est à dire qu’elles peuvent agir sur n’importe quelle sortie de n’importe quel module.

Il y a plusieurs posts qui traitent l’appui court/long.

Bonne lecture


#3

Bonjour @grocrabe, et merci pour votre temps.

A priori, ces spots seraient en basse tension, mais ce n’est pas une obligation, d’où l’absence de précision.

Je récapitule :
Relais IPX : tout ou rien
Relais X-Dimmer : Mode de commande [Leading Edge] et [Trailing edge] permettant la variation de l’intensité lumineuse en direct, 230V AC uniquement
Relais X-PWM : Pilotage en progressif du canal sélectionné permettant la variation de l’intensité lumineuse en direct, de 5 à 24V DC.

C’est cela ?

Concernant les entrées digitales, celles de l’IPX et extensions X-8D et X-24D sont notées “Tout ou rien”. Est-ce le cas également des entrées du X-Dimmer et du X-PWM, et c’est donc bien les scènes (prédéfinies dans chaque module, ou par l’IPX si ces dernières sont également scénarisables ?) qui permettent la variation d’intensité des Leds PENDANT l’appui long ? C’est ce PENDANT qui m’a paru suffisamment nébuleux dans les différents posts sur l’appui long pour que j’essaye de faire un récap dans ce post. Ou alors, ces entrées digitales sont physiquement différentes, ou inutilisables en dehors de leurs fonctions de base…


#4

bonjour

Oui, généralement, il faut y connecter des interrupteurs, boutons poussoirs ou contacts secs :

  • Pour l’IPX800 v4 et ses extensions (sauf X-8D), l’application d’un courant sur l’entrée digitale sera destructrice.
  • Dans le cas du x-8D (et seulement lui), il faudra, au contraire, appliquer une tension entre l’entrée digitale et l’interrupteur ou poussoir pour un bon fonctionnement (entrées optocouplées).

Pour la gestion des appuis longs/appuis courts :

  • le X-Dimmer et le x-4VR le font automatiquement. Tant que vous appuyez, la lumière varie, les stores montent ou descendent (je simplifie un peu :slight_smile: )
  • pour l’IPX800 V4 , X-8D ou la X-24D, il faudra des scènarios.
  • sur X-8R , ce n’est pas possible. Le fonctionnement est pré-programmé.

Je me permets de corriger ce que vous avez dit plus haut : les sorties du X-Dimmer et du X-PWM ne sont pas des relais, mais des sorties à tension variable (Un relais ne génère pas de courant).
cdt


#5

Bonjour @fgtoul, et merci !

Entrées optocouplées : Ce qui me permet d’apprendre au passage que passer le capteur magnétique sur une entrée digitale de l’IPX-800 n’aurait pas marché… Hum ! Le bonheur de devoir se substituer au travail des électriciens qui voulaient tous me mettre un tydom…

Je n’avais pas lu la petite ligne concernant les relais du X-8R en bas de la page de sa description. Du coup, si besoin de plus de relais, il faut un deuxième IPX.

Nous pouvons donc, par l’intermédiaire d’une entrée digitale du IPX ou extensions ad hoc, générer un scénario qui reproduise le fonctionnement des entrées digitales du X-Dimmer (par exemple, pour le X-PWM) ? Tant d’insistance puisque dans tout ce que j’ai lu jusqu’à maintenant, il ne m’apparaissait pas évident que ce comportement soit transmis directement, plutôt l’impression que le scénario allait prendre la durée totale de l’appui puis envoyer l’intensité correspondante à la sortie à tension variable (et non au relais :wink: ).

(Je mettrais à jour le post principal avec toutes ces infos).


#6

vous pouvez déjà ajouter jusqu’à 48 sorties relais (6 X-8R) aux 8 relais de l’IPX800. Cela fait un total de 56 relais.


#7

Oui, j’aurais dû préciser : Si j’ai besoin d’utiliser ces relais dans un scénario !


#8

non,
contrairement aux entrées digitales de la X-8R, les relais sont scénarisables, et ils ont un retour d’état…
Vous pourrez donc sans difficulté piloter vos 56 relais indépendamment des boutons poussoirs ou interrupteurs, avec des scénarios plus ou moins complexes (plages horaires, température, …)


#9

L’un de vous peut confirmer ?

Je suis en train de mettre à jour le sujet afin de refléter vos interventions, merci beaucoup à vous deux.


#10

l’action sur l’extension est simultanée à l’appui sur le bouton.
Donc si vous actionnez un BP, la sortie du X-PWM ou X-Dimmer réagira dans le même temps.


#11

Merci à vous deux pour vos retours. Je mets le post à jour !


#12

petite précision, les modes de commande cités n’ont rien à voir avec les boutons, il s’agit simplement d’une façon de moduler le courant plus adaptée au type de lampe pour réduire le scintillement. Les 2 modes réagissent de la même façon aux appuis sur les BP des entrées.

Je n’ai pas connaissance de spots RGBW 230 V avec des entrées séparées, pour obtenir les mélanges que vous souhaitez il faudra des spots en 12 ou 24 V DC, donc sur un X-PWM.

Bonne soirée


#13

Merci @grocrabe, j’ai modifié en conséquence pour éviter la confusion (variation par Leading Edge et Trailing Edge plutôt que parler de “mode de commande”).

Concernant les Leds, les recherches sont fastidieuses pour un néophyte, J’avais simplement supposé que comme cela existe en mi-light cela se retrouverait dans d’autres technologies, mais du coup je note.

Je vais étudier un peu plus avant les solutions matérielles avec le DMX, je ferais un compte-rendu ici si je trouve des informations intéressantes.

Je peux aussi en déduire qu’au pire, je peux faire un scénario similaire en me résignant à utiliser du mi-light avec commande sur les entrées de l’IPX, moins propre, mais plus économique.

Merci pour vos retours !


#14

Bonjour
Milight est une ampoule 240vac connectée à une passerelle zigbee, elle meme pilotée par wifi et n’a en conséquence rien à voir avec des leds RGBW pilotées par canaux séparés.
Cdt


#15

Bonjour,

@fgtoul : Sur le wiki, je vois que les entrées du X-8R peuvent être dissociées de leur sortie relais :
“3 modes de fonctionnement vis à vis des entrées digitales : bouton poussoir, contact simple ou indépendant (les entrées digitales n’influencent pas les sorties relais)”.

Mauvaise interprétation de ma part, ou on peut les utiliser dans des scénarios quand même ?


#16

Bonsoir Luc,

Le X-8R peut fonctionner avec une IPX V4 ou avec une V3.
Le 3ème mode est réservé à un fonctionnement avec l’IPX V3.

Les entrées ne sont pas utilisables dans un scénario de V4, par contre il est possible d’afficher les états des relais ou encore de modifier ces derniers.

Bonne soirée