IPX800 et pompe à vitesse variable

Bonjour à tous.

Avant tout, pour cadrer : je m’y connais très peu en électronique, à peine en électricité, je ne connais pas du tout le monde des IPX800 (je ne sais d’ailleurs pas du tout comment faire mon choix entre les différentes versions, mais c’est un autre sujet).

Je fais appel à vous avant un éventuel achat d’une IPX800 pour gestion de piscine (besoins classiques gestion pompe, PAC, volet, lumières, température, PH et sûrement d’autres dans le futur).
Il y a apparemment un tas d’informations sur tous ces sujet, mais dans l’immédiat, ma question est sur la gestion de ma pompe : c’est une pompe à vitesse variable commandable grâce à un câble décrit ici :.


J’ai fait des recherches sur le sujet, sans résultat, et j’aimerais m’assurer qu’il n’y aura pas de problème pour la contrôler avec une IPX800, et si vous aviez une idée du câblage à réaliser.
Le principe est simple : le contact DI4 doit être fermé pour alimenter la pompe, puis un contact DI1/2/3 fermé permet de sélectionner respectivement la vitesse 1/2/3, avec une gestion de priorité interne si jamais un contact est fermé en même temps qu’un autre.
Merci par avance pour votre aide.

Bonjour il manque des informations, mais je pense il faut prévoir 3 relais IPX pour faire fonctionner votre pompe
un contact NO entre commun et DI1 (marche arret) et avec deux inverseurs on peut faire les trois vitesses avec la sécurité électrique en plus :slight_smile:
il faut a doc pour confirmer mais je pense que cela marche comme cela

il faut s’assurer que cela reste un circuit de commande et que l’on commute des faibles intensité…
cdt

4 J'aime

Bonjour,
Merci beaucoup pour la réponse.
J’avais imaginé à peu près le câblage sur 3 relais, mais je n’avais pas la maîtrise nécessaire pour faire un montage aussi propre, merci beaucoup. Je pense que c’est exactement comme cela que ça fonctionne.

Côté informations, il n’y a malheureusement rien de plus à part le tableau des priorités de vitesse (en gros la vitesse la plus forte sélectionnée est la prioritaire), mais je suppose que l’intensité ne doit pas être énorme car le câble de commande est de type « câble ethernet » avec des « sous-câbles » extrêmement fins.

Reste maintenant à décider quelle version de l’IPX je prends, mais je pense qu’il y a suffisamment de doc pour se décider…

Merci encore !

Bonjour oui si c’est un câble de type réseau cela confirme les faibles intensité :slight_smile:
Par rapport à votre projet global si juste la piscine une V3 est adapté pour vos gestions
si vous envisagez de faire plus que la piscine (la domotique gagne très vite) alors une V4 sera parfaite sans être limité en terme d’évolution :relieved:
Donc je vous conseille plutôt une V4
Vous pouvez utiliser ce fichier pour déterminer votre config

cdt

Bonjour, merci pour la réponse.
J’ai fait ma domotique en sens inverse : je suis déjà très bien équipé à base de Jeedom / Zwave, et je n’utiliserai l’IPX que pour ses nombreuses interfaces, donc je pense qu’une V3 suffirait…

Bonjour,

Merci pour ces informations, c’est exactement ce que je veux faire avec mon IPX800 (lui même derrière ma box eedomus 2)

Je voulais juste savoir 2 choses :

Alors cela fonctionne ? :wink:
Le schéma de la pompe, correspond bien à une pompe hayward à vitesse variable, si oui le modèle ? (d’ailleurs si non, la marque et le modèle ?..)

Encore merci pour ces précieuses informations !

Oui, il s’agit bien d’une pompe Hayward, modèle Tristar VSTD.
J’ai acheté un IPX800 v3i cet été, branché il y a seulement 2 semaines, et je confirme que cela fonctionne parfaitement, piloté par Jeedom. Je pilote aussi mon volet de piscine avec, en attendant d’utiliser les autres fonctions.

Pour la petite histoire, j’ai perdu quelques jours car je n’arrivais pas à accéder à l’interface web. J’ai longtemps cherché du côté des problèmes d’adresse IP, mais après contact avec le SAV, cela venait de mon antivirus qui n’était pas à jour et qui bloquait l’interface de l’IPX.

Bref, ultra satisfait de cet achat !

Bonjour,
J’utilise ce type de pompe à vitesse variable, c’est géniale et super économique. L’une des précautions est d’éviter de passer du mini au maxi de la vitesse car l’électronique et le moteur n’apprécie pas trop. Aussi je vous invite à passer par des scénarios pour fermer les relais dans un certain ordre et ainsi de monter et descendre la vitesse sans à coup pour la pompe.
Cdt.

2 J'aime

Bonjour,
Étonnant car à l’allumage, le constructeur dans la config d’origine la fait passer de 0 tr/min à la vitesse max pour amorcer le circuit d’eau.
Qu’avez vous rencontré comme souci ?
Cordialement,

Bjr @metamax ,
A l’amorçage il n’y pas d’eau ou très peu donc l’écart d’effort est faible pour la pompe. Par contre si vous passez de 0 à 2500tr/min voire 3000tr/min d’un seul coup une pompe amorcée c’est comme un coup de bélier car l’eau est incompressible. Ce type de surpression est néfaste aussi bien pour la mécanique que pour l’électronique, à moins d’intégrer un limiteur couple dans le variateur qui va gérer ce phénomène.
Cdt

1 J'aime

Merci pour cette explication !