RT2 Triphasé avec 3 tores

#1

Bonjour, je viens d’installer mon RT2
J’ai un souci avec la puissance totale, mes 3 tores L1,L2,L3 sont simplement additionné
mais le total ne tiens pas compte de la racine de 3. J’ai vu pas mal de sujet avec les teleinfo mais pas avec les tores
Est-ce qu’il y a un paramètre à modifié pour avoir une puissance totale rectifiée ?

J’ai aussi du inverser la pince L3 (phase qui alimente mon RT2) car la mesure n’était pas prise en compte

#2

Bonjour,
Dans un système triphasé équilibré :
Ptotal= 3Us I cosphi avec Us étant la tension entre L et N.
Ptotal=√3
UcIcosphi si on mesure Uc la tension entre phase qui est égale à Uc=√3Us

Dans ce cas l’appareil se sert de son alimentation (230V- Us) pour calculer la P totale. Par contre je ne vois pas comment il peut mesurer précisément une puissance triphasée car dans les systèmes de mesure conventionnelle il faut entrer les 3 tensions pour calculer chaque déphasage (cos phi).

Cdt

#3

Bonjour Chris
Merci pour ta réponse les circuits ne sont pas équilibrés
j’ai pour l’instant repris les données de lert2 dans jeedom avec la valeur corrigé (divisé par 1.73 sans tenir compte du cos)
c’est déjà mieux… mais les résultats sont faut sur l’ERT2.

#4

Je n’ai pas vu la possibilité de corriger une valeur dans les scénario.
Est-ce possible ?

#5

Bonjour à tous,

J’ai de mon côté mis un tore sur chaque phase, mais le courant semble passer dans un sens puis dans l’autre sur l’une d’elle !!! (j’ai donc utilisé 2 sous-compteurs, production et consommation pour retourner la valeur identique à celle qu’envoie le TIC)

La valeur du total de la puissance des tores et la valeur du TIC sont donc identiques mais sont exprimé en KVA.

Pour avoir la consommation réelle (active) retenue par le compteur EDF qui est elle est exprimé en KW, selon vous il suffit de diviser tout simplement la valeur en KVA par 1,73 ?

Ce que je cherche à faire en définitive c’est d’adapter ma consommation à ma production solaire pour faire de l’autoconsommation complète et choisie, il me faut donc la valeur instantanée en KW pour ne pas réinjecter sur le réseau EDF et lancer un ou plusieurs consommateurs au bon moment…

#6

Bonjour,
je viens d’avoir un mail de Kevin qui me confirme qu’il mesure bien une puissance apparente S=UI en "VA " et non une puissance active P=UIcosphi en “W”.

@MarKWH72,
Pour avoir la consommation réelle (active) retenue par le compteur EDF qui est elle est exprimé en KW, selon vous il suffit de diviser tout simplement la valeur en KVA par 1,73 ?
je ne voudrai pas te décevoir mais: "Rien à voir"
Je pense que tu devrais te rapprocher de fabricant comme Legrand qui ont une large gamme de compteurs mono et triphasés qui répondront exactement à ton pb.

Cdt

#7

@Chris87
bjr,

attention aux liens commerciaux :wink:
En plus le 2nd matériel cité n’est rien d’autre qu’un concurrent direct au produit GCE (ED RT)

cdt

#8

Ok Pas de souci, c’est pris en compte.
Cdt

1 Like
#9

Bonjour,
A-t-on une préconisation de GCE sur ce sujet. Quelles sont les bonnes pratiques pour avoir une mesure de consomation fiable en triphasé ?

#10

Bonjour @FXdB13,
je vous propose de lire ces documents et vous comprendrez plus facilement pourquoi certains produits monophasés sont inadaptés à la mesure de la puissance active en triphasé.

http://eleectrotechnique.fr/wp-content/uploads/2011/07/Puissance-tri-2010-élèves.pdf

http://eleectrotechnique.fr/wp-content/uploads/2011/07/Méthode-des-2-wattmètres.pdf

Nota:
1- Ne pas confondre la puissance apparente S=U*I (en VA) que mesure certains produits appelés compteur de puissance avec la mesure puissance active (facturée par EDF) P= UIcosPhi = S*cosPhi
Exemple si U=230V;I=2A S=460VA et si ce récepteur est un moteur (cosPh = environ 0.8) donc P=S cos phi= 460*0.8= 328W le compteur S bas de gamme donnera 460VA ou “W” s’il n’est pas honnête et le compteur de puissance active vous donnera 328W. Ce cosPhi peut être beaucoup plus bas pour certain récepteur dont par exemple certaines alim à découpage avec limiteur de tension par condensateur.

2- Une mesure triphasée se fait soit par la méthode des 2 wattmètre mais vous remarquerez que l’on mesure les tensions composées (400V) et non les tensions simples (230V). Le produit que vous voulez acheter prend ses références tension à quel niveau pour l’associer au tore de courant associé et faire une somme vectorielle.

C’est pas très simple pour un non initié, c’est pour cela qu’il vaut mieux prendre des produits “Pro” surtout si la charge de vos phases est déséquilibrée. Je peux vous proposer des produits adaptés en MP si ça vous intéresse.

Cdt

Cdt

2 Likes
#11

Merci pour votre message mais j’ai encore une incompréhension sur ce que l’on peut faire avec l’EDRT.
Mon but est simplement de mesurer la consommation d’un équipement monophasé. Mon installation est en triphasé et l’EDRT est alimenté par une seule phase (L1).
Je souhaite savoir si la consommation mesurée par une pince sur un équipement alimenté par une autre phase (L2 ou L3) doit être corrigée pour être correcte et si oui, comment ?
cdt

#12

bonjour,

il me semble que l’EDRT prendra L1 en tension de référence. Donc, si vous faites des mesures sur une autre phase, vous aurez un déphasage de 2π⁄ 3 radians (120°). Donc l’EDRT peut les interpréter comme des productions et non des consommations.

cdt

1 Like
#13

Effectivement, j’ai toujours 2 valeurs en production pour 1 en consommation. En revanche, faut-il les multiplier par cos(120°) pour avoir la conso ?
Cdt

#14

il faut multiplier par √3 (soit 1.732)

1 Like
#15

Ok merci pour votre aide.

#16

Bonjour,
je pense que vous n’aurez pas de bonnes valeurs car vous multipliez votre puissance P=UI√3cos(φ), le pb est qu’avec une prise tension ou courant sur une autre phase vous aurez un déphasage de 120° donc si φ=0° cos=1 le cos de (120°) sera égal à -0,5. mais si φ =30° cos= √3/2 mais le cos déphasé sera de 150° soit -√3/2. Pour trouver une corrélation, il va falloir faire l’inverse si vos charges sont équilibrées car sinon vos valeurs seront totalement éronnées. P=√3UIcos (φ-120°).
Le mieux est de faire une mesure monophasée et de 3 soit P=3 230
I*cos(φ) si charges équilibrées.
Sinon un compteur numérique triphasé de marque connue avec sortie impulsion coute environ 150€ et votre Pb est réglé.
Cdt

1 Like
#17

Oui c’est probablement le plus simple et le plus fiable.

#18

Un compteur triphasé à gérer sur Edrt
http://gce-electronics.com/fr/capteurs/658-compteur-d-energie-triphase.html
Cdt

#19

Hello, tout le monde.

Je rejoins un peu la conversation, car je suis dans le même cas que FXdB13.
installation en triphasé, et je souhaite “surveiller” certains équipements via les pinces.

J’ai déjà un EDRT2 installé, mais pas encore mis en route.

@Chris87 Du coup, en plus de l’EDRT2 et des pinces, il faut que j’installe un compteur d’énergie triphasé (comme celui cité par didierm au dessus, ou autre, mais avec sortie à impulsion) que je relie à l’EDRT2 pour être sur des mesures prises par l’EDRT2 ?
Du coup, peu importe sur quelle phase est positionné l’EDRT2, ainsi que les différentes pinces ?
Comment cela va se configurer du coup ?

#20

Bonjour les impulsion seront à raccorder sur une ED de EDRT
avec ED en liaison avec un compteur EDRT (paramètre de l’impulsion à définir en incrémentation)
un poste dédié sur EDRT vous donnera le suivi de votre puissance triphasé mesurer par le compteur
cdt