EDRT2 : consommation de l'excédent (auto-production)

Bonjour,
Adepte depuis de nombreuses années du monde IPX, je réfléchis aujourd’hui au photovoltaïque et à l’autoconsommation, avec l’aide de l’E-RT2 3.0.
Le schéma joint, présenté par GCE, suppose que l’excédent produit par les panneaux, donc non immédiatement consommé, est injecté sur le réseau EDF. Ma question porte sur cet excédent : comment peut-on le diriger vers une consommation locale, par exemple un chauffe-eau ?

image

D’avance merci pour vos idées.

Avec un « routeur ».
Exemples :

  • Mk2PVRouteur de l’anglais Robin Emley
  • Le routeur de Tignous du forum-photovoltaique
  • Power Reducer
  • Fronius Ohmpilot
    Et plein d’autres…

Le choix va dépendre des dispos (pénurie de composants couplé à l’explosion de la demande en PV), du budget, et du niveau de bricolage requis pour les différents appareils.

Bonjour,
vous pouvez programmer des plages horaires et des scénarios qui démarreront des consommateurs comme la PàC de la piscine, la charge du véhicule, …, aux heures de production élevée, conditionnées sur un dépassement de seuil de la valeur de réinjection. Vous avez 2 relais à disposition.
En ajoutant des X8R, vous pourrez piloter les relais supplémentaires via les scènes.

Ok et merci pour cette réponse. Je souhaite pour l’instant rester dans les solutions GCE.
A suivre…

fgtoul, bonjour,
Votre explication correspond à l’idée que je me faisais…
Plus précisément, RT2 détecte en continu tout dépassement entre la production photovoltaïque et la consommation et commande un relais. La résistance du chauffe-eau est alors alimentée par l’excédent mais complété par le secteur ! Moche !
Qu’en pensez-vous ?

tout dépend des seuils que vous aurez déterminés.

Vous pouvez programmer vos appareils selon plusieurs seuils.
exemple :
seuil haut 1 : ON consommateur1
seuil haut 2 : ON consommateur2
seuil haut 3 : ON consommateur3

avec Seuil haut 3 < seuil haut 2 < seuil haut 1

de cette manière, lors d’une réinjection faible, seul le consommateur 3 est allumé
puis consommateur 2 et consommateur 3
puis en cas de réinjection importante, les consommateurs 1,2 et 3 sont allumés.

Il vous faudra déterminer les seuils et les priorités.
Vous pouvez aussi programmer des plages horaires qui conditionneront l’allumage des appareils.

@fgtoul
OK, je reconnais là les principes que vous aviez développés au sujet du contrôle de l’eau des piscines (que j’utilise !)…
Je ne veux pas d’injection de ma production vers le réseau Edf : par application de cette solution, une part de production sera perdue.
Par comparaison, le routeur MK2PVRouter mentionné par « Lazer » paraît répondre à mon besoin ?
Certains intervenants de ce forum ont expérimenté ?
Merci pour vos retours.

bonjour,
il existe des routeurs spécifiques pour adapter le surplus vers une charge résistive à 10w prêt.
le routage est calculé 8300 fois par seconde par un arduino.
Perso j’ai préféré utiliser un routeur dédié à cela plutôt que de consommer de la puissance "plus noble " de l’IPX.
perso je viens d’installer un ecopv (équivalent du routeur tignou mais communiquant. Les infos peuvent être remontées sur l’IPX…
Je laisse le soin à l’IPX de choisir la charge résistive à faire fonctionner et de superviser tout ca.
par contre il faut un chauffe eau non électronique sinon, il y a une manip à faire sur la carte

loulou2626
Merci pour ce témoignage intéressant car associant l’IPX… Je vais prendre le temps de regarder cette solution.

il y a justement un sujet en cours sur le choix de routeurs spécialisés sur un forum qui traite du photovoltaique

@loulou2626
Bonjour,
Pas mal cela, mais de quel forum s’agit-il… une recherche sur le forum GCE ne donne rien !

c’est un forum autre que celui de GCE qui traite du « photovoltaique »

forum-photovoltaique, j’ai donné le nom dans mon message précédent.

Il faut bien comprendre que les techniques basiques « par seuil » de puissance effectuée avec un IPX ne permettent pas d’atteindre des taux satisfaisants d’autoconsommation.
Un ballon de 2 voire 3kW, s’il faut attendre d’avoir tout ça de surplus non consommé pour l’alimenter, ça va laisser une plage horaire bien faible en milieu de journée. Et le reste du temps, le surplus partira dans le réseau.
Ou bien on déclenche le cumulus avant, mais du coup on tire sur le réseau… alors on paye l’électricité, c’est dommage.

Le routeur est la seule façon d’exploiter le surplus proprement, ou devrais-je dire de maximiser le taux d’autoconsommation, car on injecte dans le cumulus exactement ce qui est disponible en surplus, ni plus ni mois.

Attention, ça ne fonctionne qu’avec les charges résistives pures, telles que la résistance du cumulus (sans carte électronique) ou bien radiateur électrique (grille pain, là aussi sans carte électronique)

Perso j’ai le MK2PVRouter, j’en suis super content.

A noter que pour fonctionner proprement avec notre Linky (compteur très sensible), il faut utiliser le programme « fastercontrol » (expliqué sur le site officiel), qui va hacher le courant très vite… ce que l’EDRT2 n’aime pas beaucoup.
Pendant que le routeur travaille, la pince de mesure de l’EDRT2 a du mal à calculer l’injection/consommation (qui devrait rester à 0), et va mesurer des micro pics de conso/injection, avec un facteur de forme très faible (qui tombe à 0.4, voire moins…)
Je pense que GCE est parfaitement conscient de ce problème, raison pour laquelle Julien préconise un schéma avec des pinces différentes pour les circuits de conso et de production, mais encore faut-il en avoir le possibilité, ce qui n’est pas le cas chez moi.

Bonjour
Je comprends le pb?
Perso, jai un ecopv standard, une pince sur la production pv, une autre juste sous le linky, et mon ecodevices rt2, ne montre pas de soucis particulier en cohabitation

Bonjour @Lazer,

Vous utilisez un routeur fait maison (et il fonctionne): c’est très bien.

N’oubliez cependant pas de préciser qu’il s’agit d’un circuit électrique « fait maison », connecté directement au 230v.
Par conséquent, en cas d’incendie d’origine électrique, je pense qu’il est utile de rappeler aux lecteurs de ce forum que votre assureur refusera de vous indemniser, en vous tenant pour responsable des dégâts.

Bonne journée :crossed_fingers:

1 « J'aime »

sans parler du Consuel qui va faire un malaise :face_with_spiral_eyes: :wink:

1 « J'aime »

le problème aujourd’hui est qu’on trouve tout sur internet, souvent en langue française, mais parfois traduit automatiquement (docs matériels, tutoriels, …). Du coup, le choix des matériels devient compliqué si l’on veut respecter les normes du pays d’installation.

Pour être tranquille il suffit juste d’acheter du matériel déjà assemblé: ne pas faire de bricolage sur le 230v (donc pas de relais standard ni SSR), dans une boutique française.
Eviter Le petitCoin, Wish, Ali, Labay: le risque de contrefaçon (Legrand entre autre) est élevé.
Rechercher du matériel qui comporte l’un de ces sigles: NF, VDE ou CE (pas China Export)

Bonjour à tous,

la remarque de @Thierry15 est pleine de bon sens…
Il existe quelques autres sigles garants de qualité (CE ne l’est pas…)

Si vous voulez voir la différence entre C E et CE :wink: jetez un oeil à ce wiki.

Bonne journée

@Lazer
Intéressantes, tes observations. Qu’entends-tu par « en avoir la possibilité » ?
Merci.