Maison neuve, Projet filaire installation IPX v5 et tableau de principe correspondant

Bonjour à tous,

Il y à 10 ans, j’achetais pour la première fois 4 IPX pour domotiser le jardin d’une de mes clientes, (je suis architecte & paysagiste) nous étions parvenus avec l’équipe d’entretien à contrôler l’arrosage des 4 zones, l’éclairage, l’allumage des fontaines, les contrôles accès, et quelques caméras ici et là.
A cette époque j’avais énormément lu sur le sujet. C’était il y a longtemps…
Depuis, mis à part récemment pour le petit appartement d’un ami à qui j’ai offert une vieille IPX que j’avais et dont l’un des relais avais cramé (je n’avais pas respecté les 10A max lors de tests divers) ; je n’ai plus vraiment travaillé sur le sujet jusqu’à il y a environ un an lorsque j’ai déposé le PC de ma future maison. Une construction neuve donc.

Evidement, j’allais au maximum tirer parti des produits GCE ; c’est un budget qui n’a absolument jamais été remis en question. Je ne conçois pas qu’on puisse construire aujourd’hui en se privant du confort d’une maison au minimum automatisée, dans le meilleur des cas, intelligente…

Je me suis replongé corps et âme sur le sujet, j’ai d’abord réalisé les plans électriques contrôles & équipements, j’ai réparti tout de suite les chemins de câbles pour éviter la cohabitation BT TBT. Je pense que de ce côté c’est assez solide.

Pour la partie tableau en revanche, malgré des heures impensables passées à la lecture du forum et une tentative de tout synthétiser, je suis persuadé d’avoir mal mis en œuvre certaines recommandations, même de base ; tant la densité des informations amène forcement à une forme de saturation. Evidemment au moment de l’installation, je reprendrais point par point les descriptions et tutos disponibles pour verifier à chaque étape que le travail respecte les prérogatives.

Ceci dit un coup d’oeil de votre part permettrait d’écarter dès maintenant les erreurs que j’ai faite au moment de la conception, voir les aberrations que j’ai pu envisager puis retenir sans m’en rendre compte… !

En préambule, je cherche à limiter au maximum le nombre de boutons poussoirs dans la maison.
Pour ceci, je souhaite tirer parti au maximum de la fonction double click.
Par exemple, sur le BP à l’entrée de la chambre, j’envisage le fonctionnement suivant :
Double BP appui simple : Chevet 1 / Chevet 2
Même Double BP : Montée VR / Descente VR en admettant qu’un deuxième double click stop la montée ou la descente.

Aussi dans le schéma que j’envisage, je ne fais pas usage des entrées des 4 VR.
Je préfère passer plus de temps sur la partie programmation qui m’inquiète beaucoup moins : a priori une mauvaise programmation ne va pas tout faire cramer ; au pire, cela ne marchera pas…

Votre retour sur ce sujet me serait précieux, j’imagine qu’il y a pas mal d’éléments qui mériteraient d’être optimisés. Ceci dit le but n’est pas non plus d’économiser un ou deux produits GCE, je préfère que ce soit simple niveau câblage quite à demander plus de place et plus de contrôleurs…

Je joins le schéma de mon tableau.

J’ai aujourd’hui 45 BP dans la maison, avec l’IPX et les 3 X8-R j’ai seulement 32 entrées possibles.
J’ajouterais donc une X24D pour les 13 entrées manquantes, les 11 restantes serviront aux capteurs que je n’ai pas représentés sur ce schéma, eux aussi ne m’inquiète pas vraiment…

Je ne m’occupe pas non plus de l’intensité de l’éclairage via X-Dimmer, la totalité des ampoules seront connectées et donc je vais gérer seulement les ON/OFF via le materiel GCE.

Pour les contacteurs 12V, (BECS et PCC Séjour) je n’ai pas lu suffisamment d’informations allant dans le même sens au point d’avoir la certitude qu’une alimentation dédiée et/ou une diode soient recommandées ou bien impératives.
D’autant qu’il faudra peut-être que j’ajoute d’autres contacteurs pour les circuits lumières extérieures (8 x 8W) et spots séjour (8 x 6W).

Je souhaite commander chez GCE d’ici un mois ou deux, quand les XVR seront à nouveau disponibles sur la boutique.

Je vous remercie tous pour toutes les informations que vous m’avez déjà confiées et notamment celles des gros contributeurs, ceux qui envoient du lourd en permanence ; ceux que tout le monde connais et qui me posent de profondes questions existentielles quant au temps qu’il leur reste pour les apéros ou autres plaisirs superficiels ! Je me doute qu’ils prennent probablement plus de plaisir en équipant leurs piscines comme un amateur de tuning ferait sur sa voiture, qu’en allant y nager ! Je crois que j’appartiens à la même espèce !

Merci d’autant plus à ceux qui offriront de leur temps pour parcourir mon document à la recherche de grosse boulettes !

C’est toujours très réconfortant d’observer que l’homme est toujours capable d’offrir sans attendre de retours directs sur investissement !

GCElement vôtre,

David

A.03 Schéma Tableau _ Layout.pdf (209,8 Ko)

Bonjour @DavidC ,

Voici mes 1ers retours sur votre tableau elec:

  1. je vous conseille de mettre l’EDRT2 au milieu de votre tableau elec si vous pensez utiliser des pinces ampermétriques
  2. les inter diff ID50 et ID40 n’ont pas besoin d’être un 63A compte tenu de ce que vous souhaitez mettre dessus
  3. Personnellement je préfère isoler sur un inter diff tout ce qui est ligne extérieure à la maison pour éviter qu’un appareil extérieur ait une incidence sur le fonctionnement de la maison.
  4. la liaison ID40 ID50 doit être en 10mm2
  5. Y a t il une raison pour avoir mis certaines protections elec pour les prises de confort en 20A et d’autres en 16A? (et ce d’autant plus que vous indiquez 8 socles… )
  6. un 16A risque d’être un peu juste pour votre four… selon la puissance du four
  7. le frigo doit être une ligne dédiée… vous avez rajouter la hotte et le placard dessus
  8. la liaison de votre disjoncteur d’abonné à votre tableau elec doit être minimum en 10mm2
  9. 56 et 41 n’ont pas besoin d’être en 2.5mm2

ce n’est que mon avis, en espérant vous avoir un peu aidé

1 « J'aime »

Super, merci @Jweb,

En effet, je vais switcher d’emplacement la V5 et le EDRT2… Même si aujourd’hui je ne sais pas dans quelle mesure j’utiliserais les pinces, à ce jour je ne vois pas d’application liées à mes besoins. Ceci dit si vous pensez que c’est plus simple pour les remontées BECS et VMC pourquoi pas. Aujourd’hui je suis parti sur des compteurs à impulsion. Dont un compteur pour l’eau froide. Je n’ai pas encore d’avis tranché.

Ok pour les ID 50 et 40 je me dis toujours « qui peut le plus peut le moins » quand j’ai un doute.

Je suis d’accord pour l’extérieur, d’autant plus que je pourrais aussi facilement prévoir l’alimentation d’une zone plus éloignée du jardin derrière le même ID.

Bien compris pour toutes les sections de câbles.

Pour les prises je pensais à tord qu’à partir de 8 il fallait 20A si ce n’est pas le cas je modifie.
-Pour les prises associées au circuit frigo, est ce que je peux mettre la hotte sur le même circuit que les PC plan de travail (21)? On aurait donc 4 PC plan de travail, la hotte et 3 prises à l’intérieur des placards soit 8 prises. Ça passe en 16A ? 20A ?

Vous avez raison pour le four, je modifie.

Merci infiniment, ça répond à l’essentiel de mes doutes sur le volet tableau BT.

Oui c’est vrai :sweat_smile: mais c’est plus cher :wink:

La norme dit que pour les prises de confort jusqu’à 8 socles on peut cabler en 1.5mm2 et protection 16A maxi et si jusqu’à 12 socles (maxi) câblage en 2.5mm2 obligatoire et protection 20A (maxi)

Il est recommandé de mettre au moins 6 prises de crédence ds la cuisine et d’avoir un circuit dédié… si vous ne voulez pas ajouter un disjoncteur supplémentaire, vous pouvez mettre la hotte et les prises de placard sur le 16A des prises du tableau

Bonjour DavidC,

pour compléter @Jweb, voici ce que dit Promotelec :

Quels équipements nécessitent un circuit électrique spécialisé ?
- plaque de cuisson
- four
- cuisinière
- lave-vaisselle
- lave-linge / sèche-linge
- congélateur
- hotte
- chauffe-eau
- pompe à chaleur
- ventilation
- spa / sauna / piscine
- RVE
- cave à vins
- portail / porte de garage
- interphone
- volets roulants/stores
- tableaux divisionnaires
- circuits extérieurs (éclairage, prises de courant non attenantes au logement)

Dans la cuisine, concernant les circuits des prises de courant non spécialisées, elles seront alimentées par un circuit dédié (conducteur de 2,5 mm2) avec un nombre maximum de 6 prises. Les prises de courant complémentaires pourront être alimentées à partir d’un circuit prise de courant extérieur à la cuisine.

Les PC tableau doivent être seules sur leur disjoncteur…

Bonne journée

C’est plus cher mais bon à l’échelle de toute la maison ça devient anecdotique ! :upside_down_face:

Ok, je comprends pour la protection des prises en général. J’appliquerais ça partout, ça m’arrange vraiment : parfois je me limitai inutilement en nombre de prises par circuit, dans le salon notamment ; tout ça pour économiser de la place dans le tableau.

Pour celles dans la cuisine, j’en mets quatre sur le plan de travail mais en réalité j’en ai pas vraiment besoin, en tout cas pas autant : les cafetières, grille pain et autre petit électroménager toujours branchés sont dans le placard attenant. Celle du plan de travail vont juste servir pour les accessoires de cuisine occasionnels du type robot, pétrin, trancheuse, des trucs qui ne vont pas rester en permanence puisque évier et plaques mis à part il n’y a que deux espaces de 60 cm disponibles, 3 prises par 60 cm je trouve un peu excessif :sweat_smile:. Aussi parce que les prises que j’ai choisies n’existent pas en 3 modules… Après si ce n’est pas une recommandation comme j’ai compris mais une obligation j’en ajouterai…

Si je peux mettre la hotte et les 3-4 prises du placard sur le même circuit que les prises rail Din alors oui je vais pas me prendre la tête !

Merci du conseil @Jweb !

En fait, ce n’est pas une bonne idee que vous ai suggéré… les prises tableau sont pensées pour du VDI… Rajoutez plutôt un 16A pour la hotte et les prises placard (et n’oubliez pas que la norme dit max 8 disjoncteurs par inter diff)

1 « J'aime »

Merci @grocrabe nos messages se sont croisés.

Oui il me semblait pour les PC rail Din, encore une fois, j’ai tellement lu notamment les recommandations Promotelec, au bout d’un moment je sature.
Donc en gros, à partir du moment où j’isole la hotte et que je mets les PC placard sur n’importe quel autre circuit non surchargé, je retombe sur mes pattes et tout rentre dans l’ordre…
J’avoue j’ai voulu glisser la hotte ni vu ni connu pour economiser un un module dans le tableau, j’ai toujours peur de ne pas avoir assez de place en comprenant ce qui doit rester libre…

Bref, ça fait beaucoup de bien de partager, même si j’en suis bien conscient ce sont des choses déjà abordées des milliers de fois… J’étais pas trop loin quand même :face_with_peeking_eye:

Ok, je vais mettre un DD de plus pour la hotte sur une rangée où il y a de la place en prenant en compte la limite des 8 DD par ID. Et je caserais les 3-4 prises placards sur le circuit n°32 (prises du salon) que du coup je mettrais bien en 20A / 2,5mm… Tout devrait rentrer dans l’ordre si j’ai bien compris…

je trouve plus cohérent de les mettre sur le circuit PC plan. Si vous devez intervenir sur les prises de la cuisine, un disjoncteur et elles sont toutes coupées…

Bonne journée

1 « J'aime »

Ah oui, je suis d’accord, si c’est possible je préfère qu’elles soient toutes sur le même circuit, en effet c’est plus logique, même si parfois la norme n’épouse pas tout à fait la logique ; en réalité dans ce cas précis elles sont sur un plan de travail mais fermé par une porte, dans le prolongement du plan de travail « ouvert ». C’est ce qui me semblait idéal au commencement, puis j’ai essayé de composer avec ce que je lisais, y compris l’obligation de séparer les PC plan de travail sur un circuit séparé. C’est à ce moment que j’ai accumulé les erreurs… en voulant coupler la hotte / ces prises et le frigo…

Bonsoir David,

J’espère que depuis février ton projet d’installation domotique dans ton projet neuf a pu avancer selon tes intentions et nombreux plans de départ (les originaux, les originaux gribouillés, les schémas au crayon à papier …!).

Pour arpenter le forum GCE de projet de réalisation en projet de réalisation de longue date, j’aurais quelques questions concernant ton projet :

  • premièrement (c’est ce qui m’a tapé dans l’œil !) : quel logiciel, spécialisé je présume, as-tu utilisé pour générer ton schéma de tableaux électriques (A03 Tableau électrique) ? Il est incroyablement précis, les repères et renvois sont très parlants et propres…

  • tu évoquais la cohabitation dans les tableaux des câblages BT et TBT, qui est l’une de mes plus grandes inquiétudes dans ma construction neuve à venir quant aux contrôles du consuel : avoir des cheminements de câbles dans les règles de l’art. Comment les as-tu mis en œuvre au final dans tes tableaux ? Je préfèrerais pour mon projet que tout passe dans des goulottes de type Legrand Lina dans des tableaux à entraxe important… mais le haut des modules GCE en BT flirte avec le bas en TBT et les câbles se suivent dans les goulottes. J’ai lu sur le forum que l’on pouvait partir sur la BT qui remonte par « l’arrière » et la TBT en goulottes. Bref, qu’as-tu retenu avec la grande installation que tu prévois.

  • et enfin dernière question liée à la précédente : de ton super schéma j’ai l’impression que tu es parti sur la gamme Rési9 Scheider. As-tu débuté le câblage réel de ton installation domotique ? Cette gamme a un entraxe standard, était-ce au final suffisant pour faire passer tout tes câbles ? Si tu as quelques photos de ton avancée VS ton schéma initial, ce serait chouette :slight_smile:

Bon courage et profite-bien de cette phase de créa/installation !

Valérian

Bonjour Valérian,

Je suis désolé d’abord de répondre aussi tardivement !
J’avais vu passer la notification par email, mais en tête j’étais assez éloigné du projet !!

J’arpente aussi le forum depuis 2013 environ avec à cette époque un premier vrai projet abouti qui ne concernait qu’un jardin mais comprenant 5 zones avec arrosage, fontaines, éclairage, vidéo, capteurs, portail… C’était il y a longtemps ! Mais ça avait finalement bien fonctionné ! Plus récemment un petit appartement pour un copain avec une IPX v3 qui trainait.
On y apprend beaucoup même si la quantité d’informations et souvent la description de solutions différentes pour un même but sèment le doute et rendent difficile le choix final.

• Pour répondre à ta première question, j’ai d’abord essayé sur QElectroTech comme souvent recommandé par les meilleurs contributeurs du forum, seulement je n’étais pas du tout à l’aise, c’était long, fastidieux… Comme je suis archi et que j’utilise ArchiCAD depuis une éternité, j’ai décidé de tout développer dessus. D’autant que j’avais déjà réalisé tous mes repères de gaines (sous chape et sur faux plafonds). Eclairage / PC / PCC / Poussoirs… Je les joins à ce message. C’était finalement logique que je poursuive ainsi pour le tableau. Et c’est allé très vite.

A.01.21 ELECTRICITÉ SOUS CHAPE _ Layout.pdf (84,1 Ko)

A.01.20 ELECTRICITÉ PLAFOND _ Layout.pdf (126,1 Ko)

Bien sûr on peut importer ces tracés dans n’importe quel logiciel courant du bâtiment ou de dessin vectoriel en général.
Si par exemple tu veux un dwg ou autre pour copier les éléments qui t’intéresseraient n’hésite pas !

• Pour la cohabitation BT et TBT comme tu peux lire sur les deux plans et d’ailleurs également sur le schéma du tableau que j’avais posté, tout ce qui est TBT est à gauche, la BT à droite.
En plus des deux tableaux, j’ai prévu une goulotte de 60x110 à gauche pour isoler un peu plus la TBT.
Par ailleurs, j’ai pas mal de profondeur derrière le tableau (environ 30 cm) ça aidera aussi à ranger proprement.

Au niveau des câblages et gaines (en plan c’est un peu espacé pour que ce soit lisible mais bien sûr je ferais des torons proprement liés) sous la chape j’ai quasiment que de la BT, (PC, PCC, radiateurs, sèches serviettes) et nécessairement les prises RJ45 ; j’aurais pas trop de mal à les implanter avec suffisamment d’espace et des croisements à 90° quand ce sera nécéssaire.

Au plafond j’ai bien sûr tout l’éclairage, et ensuite tous les RJ destinés aux boutons poussoirs + des gaines vers chaque coin de la maison (pour peut-être installer des détecteurs ou caméras).
Sur le principe je pensais tirer parti de la fonction double appuis sur tous les poussoirs mais j’ai peur qu’ils s’usent trop vite. Par précaution j’ai prévu le double de brins RJ45 par BP au cas où je doive plus tard les dissocier. C’est peut être excessif… Aussi j’ai peur que les doubles appuis (ou appuis longs pourquoi pas) embêtent les autres usagers. On verra dans quelques mois !

• Je suis parti sur la gamme Drivia 125 mm d’entraxe mais comme je compte monter tout le tableau en câbles souples et relier tout ce qui arrive et qui part sur des borniers, je devrais m’en sortir.

Je commence à précabler le tableau en juin, pas avant, on vient juste d’avoir l’eau sur le terrain, le gros œuvres n’a pas débuté. Sur le principe, j’aimerais bien que toute la partie programmation soit achevée avant la pose dans la maison. Aussi, j’ai bien envie d’attendre la sortie des X-8R pour économiser de la place. Bien sûr je posterai des photos quand ce sera avancé !

Par contre pour finir, attention il y a probablement encore pas mal d’erreurs ici et là, par exemple j’ai encore pas compris le câblage des relais…

Et toi, dans quoi tu te lances ???

Bonne journée,
David

Bonjour DavidC,

je ne pense pas qu’il faille avoir d’inquiétude de ce coté. Ce qui use les BP c’est le courant (et les arcs qui vont avec) qui le traverse. En entrée de IPX ce courant est négligeable.
La seule usure est mécanique, les constructeurs ne donnent pas le nb d’opérations supportés mais là aussi, je pense qu’on est très large.
Si vous êtes vraiment inquiet, utilisez l’appui long plutôt que le double appui.

Le seul risque c’est que quelqu’un qui ne sait pas qu’il doit faire un double appui ne le fasse pas puisque ce n’est pas ce que l’on fait d’habitude (même remarque pour l’appui long).
Les usagers habituels de la maison s’y feront sans pb.
Pour les autres (cas d’une location) j’utilise un compteur : 1er appui, allumage du circuit A, 2nd appui extinction du circuit A et allumage du B, etc…
à l’usage ne pas en mettre plus de 3 ça devient fastidieux

j’ai testé : appui → allumage plafond chambre, appui → allumage chevet, appui → extinction plafond chambre, appui → extinction chevet, ça passe parce qu’on le fait rarement à la suite, mais si on se plante et qu’on doit recommencer : bof bof… :smile:

Bonne journée

Merci @grocrabe, ok, je comprends mieux pour l’usure des poussoirs. Après mécaniquement, pour l’esthétique j’ai choisi des poussoirs laitons pas très chers, il est possible que ce soit un peu de la M.
Ceci dit en cas de vrai problème, j’ai la possibilité de démonter la partie levier du poussoir de la plaque laiton et de le remplacer par un neuf…

En regardant de plus près, je me rends compte que la quasi totalité des doubles appuis ou appuis longs (ça reste à déterminer) concernent les VR. Donc pas trop difficile de communiquer le principe.

Pour les quelques autres c’est le lancement de scénarios donc pas indispensables non plus pour les visiteurs. J’en repère plus que deux qui méritent peut-être d’être vraiment séparés en effet…

Au sujet des brins, il me semble avoir lu quelque part à un moment, qu’il était bon de mettre deux brins du câble RJ45 d’un poussoir vers l’entrée attribuée de l’IPX… Je me trompe ? C’est inutile ? Je ne retrouve pas confirmation de cette info qui restait dans un coin de ma tête…
L’inverse serait probablement source de pas mal d’économies…

Bonne soirée,
David

Mais oui l’appui long me semble beaucoup plus judicieux que le double appui, d’autant plus si ça préserve la mécanique du poussoir… Merci encore @grocrabe

1 « J'aime »

si vous utilisez une paire torsadée par BP, la protection contre les parasites est améliorée.
Il y a beaucoup de forumeurs qui utilisent un fil (surtout pas le blindage qui doit être à la terre) pour le Gnd et 7 fils pour les BP sans rencontrer de pb.

Bonne soirée

Ok, il me semblait qu’il y avait un intérêt… A voir quelle longueur j’économiserais et si ça vaut la peine…

(2022) Comment te dire Valerian ! Nous sommes en juin 2023 et la maison arrive seulement dans quelques semaines. La table de salle à manger est investie par les deux tableaux BT / TBT depuis noël environ. Il est probable que tu aies pu aller bien plus loin depuis. Avec tout ce temps écoulé j’ai l’impression d’avoir tout oublié… J’espère que c’est comme le vélo.

J’ai fais des tests sommaires il y a quelques mois avec la V5, tout fonctionne bien en principe.
Je me rends compte qu’il va falloir énormément de temps pour mettre en place les scènes et automatismes qui font tout l’intérêt de l’écosystème GCE, aussi je vais simplement mettre en place les ON/OFF de tous les interrupteurs dans un premier temps et quand j’aurais enfin du temps j’implémenterai les scènes par ordre d’importance et d’utilité… C’est aussi tout l’intérêt : pourvoir faire évoluer, optimiser etc petit à petit.
Après quelques tests les appuis longs dont parlait @grocrabe sont vraiment très agréables à l’usage (sur banc d’essai) : Pas besoin d’attendre longtemps, c’est quasiment immédiat dès lors qu’on laisse le doigt ne serait qu’une fraction de seconde en plus.

Je me remets sérieusement au câblage du tableau, je crois que ce sont les soudures de tous les blindages avant et après les borniers qui me rebutent le plus…

Sinon on l’a bien assez lu mais c’est toujours utile de répéter, un entre axe de 125 c’est vraiment galère à gérer… Je regrette vraiment même si de mémoire la différence de prix n’était pas négligeable mais quand on prend en compte le temps passé ; a posteriori ça devient dérisoire.

J’en suis à me demander s’il n’existe pas un matériaux « isolant » peut être en rouleau que je pourrais glisser entre chaque rang de modules GCE… Une idée ? Heureusement que les modules ont tous ces petits bordiers en haut en bas, sinon ce serait quasiment impossible de préparer un truc propre.

A bientôt, (On y croit) pour le partage de la suite.

David

1 « J'aime »

Bonjour à tous,
Voilà, voilà,
Maintenant 2 ans quasiment après mes premières interrogations et vos premières réponses qui m’ont beaucoup aidées il est temps d’installer les deux tableaux dans la maison que j’ai commencé à précâbler sur table en décembre 2022… :rofl:
Finalement faute de temps, après quelques essais concluants ; je n’ai rien programmé du tout dans l’IPX, je vais le faire au moment d’y habiter d’ici 1 ou 2 mois max.
L’avantage c’est que le jour J, on peut se passer de tous les interrupteurs en passant par le dashboard, les lendemains ajouter petit à petit les interrupteurs. C’est une souplesse vraiment excellente quand on manque de temps…

En pièce jointe mon tableau BT simplifié au max et les relais GCE correspondants au matériel suivant :
1x. IPX800-V5
3x. X4VR
1x. X24D
3x. X8R
1x. Ecodevice

J’ai incorporé toutes les précédentes recommandations de @Jweb et @grocrabe, puis j’ai vérifié d’autres points concernant la partie BT qui me semble maintenant satisfaisante.

2023 01 13 Tableau.pdf (53,7 Ko)

J’ai deux questions préalables à l’installation sur chantier :

  • Est ce qu’il y a un vrai intérêt de brancher le BECST sur une sortie X8R via un relais de puissance quand en réalité la machine elle même permet des réglages déjà très avancés et une entrée HC/HP ?
    Quel en sont les usages qui vous paraissent des must-have dans vos installations ? A ce jour, je ne vois pas vraiment quoi en faire plus tard. Je surveillerais la consommation via les pinces de l’Ecodevices.

  • Enfin, je m’interroge sur le fait que je n’ai jamais prévu l’usage des relais contact inverseurs NF 7A avec les 3 borniers par relai de l’IPX. Je ne trouve pas d’idée d’application.
    De votre côté, de quelle manière les utilisez vous ?

A très vite pour la suite, l’installation et notamment la fabrication d’un clavier à code « maison » grace au post traitant des logiques combinatoires de @fgtoul qui m’a vraiment beaucoup inspiré !
Maintenant ça avance chaque jour un peu plus…
Merci à vous,
David