Projet complet piscine à débordement avec IPX

schéma
ipx800-v4
#41

Bonjour
Je ne pilote pas la pac qui a sa propre intelligence.
Par contre, elle peut asservir la filtration
Elle est équipée d’un relais permettant le pilotage de la filtration

Cette sortie relais est donc connectée à une entrée digitale de l’ipx800 en contact sec.
Pour la pompe, oui il faut un contacteur.

Oui le thermostat est prioritaire sur tout. Il est réglé à-3 en marche continue alors que l’ipx est programmée à +1.
Il ne faut pas oublier que je suis sur V3 et que les scénarios n’existent pas.
Le thermostat gère les vraies gelées et ne sert donc qu’en cas de défaillance de l’ipx800.
L’ipx800 gère la presque gelée.
Nb: je mesure la température de l’air dans les 2 cas.

Pour les températures, je suis au chlore.
Avec le sel il faut adapter.

@grocrabe, même avec un câblage tip top, je préfère mettre des garde fous dans le cas d’une piscine, au vu des coûts en jeu. Il ne faut certes pas tout doubler, il faut vraiment mesurer les risques.
Pour moi, les 2 plus grands dangers pour une piscine, sont le gel et le manque d’eau. J’ai donc assuré ces 2 risques.

1 Like

#42

Pour moi, les 2 plus grands dangers pour une piscine, sont le gel et le manque d’eau. J’ai donc assuré ces 2 risques.

Me concernant je peux écarter le risque de gel. Il me reste donc à sécuriser le manque d’eau. Tu pourrais m’expliquer comment tu as sécurisé ce point ?

0 Likes

#43

bonjour,
un capteur de niveau (vendu par GCE) plonge dans un skimmer.
Sur ma V3, il est relié à une entrée digitale qui pilote un relais.
En cas de manque d’eau, le relais s’active et coupe le circuit d’alimentation de la pompe.

En cas de manque d’eau la pompe devient inopérante.
Je préfère traiter une eau verte plutôt que changer une pompe qui a aspiré de l’air :slight_smile:

Sur une V4, il suffit donc de lier le capteur à une entrée digitale.
Cette entrée entrera alors dans les scénarios pour autoriser ou non le démarrage de la pompe.

Ce même capteur permet le pilotage d’une électrovanne pour le remplissage.

cdt

0 Likes

#44

Tu as incorporé une sécurité (timer ou mesure du débit) pour l’élctrovanne de remplissage au cas ou?

0 Likes

#45

bonjour,
Pour la sécurité sur l’électrovanne avec la V3 j’ai mis un robinet de chasse d’eau dans un skimmer.

Il y a donc une commande électrique par IPX sur la vanne + commande mécanique sur le robinet à flotteur.
Je veux passer la piscine sur V4. Je prévois donc le capteur de débit.
cdt

0 Likes

#46

J’aime moins ton système, tu veux dire un capteur de débit sur le tuyaux de remplissage?
Pouquoi ne pas mettre un timer, par electrovanne ouverte max 1h

0 Likes

#47

Comme dans tout système avec automatisme, il faut des sécurités mécaniques: manque d’eau, surchauffe et autres.
Je dirai même que c’est obligatoire.

0 Likes

#48

Une ėlectrovanne peut se bloquer ou fuire.
Quand l’automatisme lui demande de se fermer, il faut vėrifier quelle est bien fermée.

  • Un timer et un capteur de niveau sont des éléments de l’automatisation, pas de sécurité.

  • Un timer ne permet pas toujours d’atteindre le niveau optimal de remplissage. Seul le capteur de niveau le peut. Le capteur de niveau doit donc être prioritaire.

Mais un capteur à flotteur peut être bloqué par des débris flottants. Il faut donc mixer les automatismes, le timer aura alors une durée légèrement supérieure au temps de remplissage nécessaire afin de permettre un remplissage optimal.

Perso, je pense que le capteur de niveau et le capteur de débit sont impuissants lorsque la vanne se bloque ou fuit. Au mieux, ils permettent les notifications, mais n’évitent pas les factures astronomiques dûes à l’eau passée dans le trop plein. Si vous êtes absent, il faudra appeler un ami pour couper l’eau puis vous paierez la facture
Le robinet de chasse d’eau est de loin le système le plus fiable puisque mécanique.
image

Edit : pour l’électrovanne, il faut bien sûr penser à prendre un modèle Normalement Fermé :wink:

1 Like

#49

Suis plutôt d’accord avec Fgtoul. J’ai également installé un flotteur type chasse d’eau dans mon bac tampon. J’ai prévu aussi une électrovanne mais pour le moment pas alimentée (24V :confused:) et pas configurée pour le moment. Je vais deja finir les joints du carrelage ce Week End

0 Likes

#50

au vu de tes arguments je ne peux que te donner raison!
intéressant ce genre de discution pour moi qui doit encore tout installer.
tu vas passer en V4 alors? La V5 n’est pas prévue pour cette année?

1 Like

#51

bonjour,
la V4 pour une piscine est suffisante (et je dirais préférable à la V3 pour gérer la filtration en fonction de la température). La V5 sera une version surpuissante, surdimensionnée pour cette tâche et Je veux que la gestion de la piscine soit autonome, elle aura donc une IPX800 dédiée.
cdt

0 Likes

#52

Ahok, donc pas denouvelles fonctionalités pour la V5.
En effet si just eplus de puissance, pour un piscine il en faut énormement je pense.
Il n’y a pas tellement de modules à gérer…

0 Likes

#53

Bonjour
Je n’ai pas dit que la v5 serait juste plus puissante et n’aurait pas de nouvelles fonctionnalites . Je ne connais pas la V5.
GCE nous a toujours habitués aux très bonnes surprises.
J ai juste dit quelle serait surdimensionnée pour une piscine.

1 Like

#54

Je reviens donner quelques nouvelles de mon affaire.
La piscine est à présent en eau … c’est déja pas mal me direz-vous:grin:.

J’ai eu pas mal de galère sur l’hydraulique (fuite, configuration du local compliquée…) Je pointe les niveaux bac tampon/piscine pour vérifier s’il n’y a pas de fuites (je trouve que ca évolue pas mal en l’espace de quelques jours).

Finalement l’IPX n’automatise pas encore grand chose pour le moment (je contrôle tout manuellement pour m’assurer du fonctionnement) mais et je voudrais basculer progressivement et j’ai encore pas mal de questions.

La prochaine étape c’est la filtration dont je rappelle ci-dessous ma configuration : principe de fonctionnement avec 2 pompes en mono qui travaillent en alternance

  • La Pompe A (la moins puissance 450 w) assure la filtration de base
  • La pompe B (750W) prend le relai pour la régulation du niveau rapide.
    Je voulais réutiliser un contacteur de puissance tetra que j’avais mais cela n’est à priori pas possible pour un fonctionnement en alternance. Je vais donc devoir acheter 2 contacteurs (un pour chaque pompe).

Je pense prendre un contacteur type HC/HP 20A (ou 16A si je trouve). Qu’en pensez vous ?

Pour la protection des circuits
Si j’ai bien compris, il y a :

  • la protection du circuit de commande en lui même c’est à dire le contacteur. Il me faut un disjoncteur le plus petit calibre (2A).
  • la protection du circuit de puissance (les pompes) logiquement du 10A sur 230 v sont suffisant. Est-ce que j’ai toujours bon jusqu’à là ?

Enfin le câblage de l’ensemble.
Je souhaiterais savoir si je peux protéger le circuit de commande des 2 contacteur de puissance derrière le même disjoncteur 2A ?
j’aurais donc : Neutre sortie du disjoncteur vers A1 contacteur puis A2 vers relai IPX et enfin relai IPX Phase sur disjoncteur 2A

Idem pour la partie puissance … un disjoncteur 10A qui distribue sur les 2 contacteurs. Je me dit que ca fonctionne mais en séparant les 2 circuits c’est plus sécurisé. Que pensez vous ?

J’ai encore plein d’autre question mais j’avance par étape. je voudrais faire un schéma pour validation mais impossible de trouver des images simples (comme sur le wiki) des appareillage pour faire un dessin propre. J’ai essayé Qelectro mais suis pas encore au point.

Merci de m’avoir lu et de votre aide :+1:

0 Likes

#55

Bonjour Erun,

pas de problème

toujours pas de problème

Pensez aux condensateurs d’antiparasitage.

Bonne soirée

0 Likes

#56

Oui j’avais vu ça sur d’autres sujets. Ils sont à poser en parallèle sur le relai de l’ipx c’est ça ? Et pour le câblage…

0 Likes

#57

Bonjour Erun,

vu leur faible prix, autant en mettre sur les relais de l’IPX pour les protéger de l’effet selfique de la bobine des contacteurs et sur les contacts des contacteurs pour les protéger de l’effet selfique des moteurs.

Pour le câblage vous pouvez tout mettre sur les bornes des contacteurs, en parallèle des bobines comme sur le schéma de gauche de ce wiki.

Bonne journée

0 Likes

#58

Je dois en mettre en parallèle de part et d’autre c’est à dire coté contacteur et coté relais IPX ? … ah bon je savais pas

Voilà mon premier test de schéma c’est pas hyper jolie mais déjà si c’est câblé correctement !:roll_eyes:

0 Likes

#59

Bonjour Erun,

pas d’erreur, un oubli; la phase qui part du disjoncteur 2 A vers les relais de l’IPX est restée en noir.

Je vois que vous alimentez le X-THL en 12 V, c’est toléré mais non recommandé. Utilisez le 3,3 V présent sur la borne 6 des entrées analogiques.

Bonne journée

0 Likes

#60

Bonjour @Erun,
Je viens de découvrir le sujet et je voudrai vous précisez qu’il est important de protéger vos pompes avec un disjoncteur magnéto-thermique (réglable en surcharge), celui-ci doit être protégé sur chaque pôle. L’avantage du magnéto thermique, il laisse passer les courants de démarrage soit 6 à 8In voir doc de la pompe en prenant la puissance absorbée et non la puissance restituée. Il est réglable en thermique ainsi si la pompe peine trop par une pression trop importante (feuilles skimmer, filtre sale…) celui-ci disjoncte et protège la pompe et il est bipolaire car chaque pôle actif (phase ou neutre doit être protégé). Un 4à 6,3A réglé au mini devrait convenir. Ce qui n’est pas le cas dans un disj P+N (le neutre est simplement coupé. Si vous mettez un disjoncteur type C10A celui-ci risque de déclencher à chaque démarrage. vous pouvez mettre aussi un disj de type D (en bipolaire) mais il n’aura pas le réglage du thermique.
Côté contacteur je ne mettrai pas de contacteur heure creuse car ils risque coller aprés quelques démarrages, ces produits sont faits pour mettre sous tension des résistances . Il vaut mieux prendre un contacteur pro (classé AC3

disjMthermique AC3, AC23, démarrage moteur) voir images
Cdt

3 Likes