Regulation piscine / PH-ORP X200Ph

Bonjour,

Une version V2 est elle dans les cartons?
Est il possible de faire une regulation proportionnelle avec ce module?
Est il correcte que je peux connecter une sonde PH/ORP sur une des entrées analogiques de l’IPX800 V4 et obtenir le même resultat que avec le X200ph ?

Merci

1 « J'aime »

Bonjour,

NON, le module fait des lectures, pas de scenario. Il faudra développer vos propres scenarii sur IPX v4.

Non, sinon GCE n’aurait pas créé le X200PH :wink:
Les signaux en sortie des sondes sont très faibles (quelques mV seulement) . Ils doivent être amplifiés et filtrés contre les perturbations (à cause des courants induits présents dans l’eau). De plus le module permet le calibrage des sondes.

cdt

Bonjour,
étant utilisateur de sondes rédox et pH et de cartes électroniques, j’aimerai rectifié les propos de « fgtoul ». Il est vrai que l’on ne peut pas connecter une sonde rédox ou pH directement sur une entrée analogique IPX800 ou autre car l’entrée a une impédance de quelques kilo-ohms et les sondes n’ont pas de puissance, elle doivent être mises sur une entrée ayant une impédance > à 100méga-ohms sinon le signal s’affaiblit et la sonde n’a plus de tension à ces bornes. aussi en intégrant un ampli à la sortie de la sonde vous pouvez mesurer le signal sur une entrée analogique style ipx800 V3 ,V4 ou autre.
Cet ampli peut être x200pH, un phidget 1130b ou « ampli op » de qualité.
avec un phidget 1130b, si vous avez 0mV sur la sonde rédox, vous retrouvez à la sortie une valeur de 2V sur le phidget et à 650mV vous avez 2V - 0,65= 1,35Volt donc inversement proportionnelle à l’entrée mais il vous faut un scénario pour obtenir une lecture directe.
avec le x200pH, vous avez l’entrée adaptée et la lecture directe sur V3 ou V4.
Pour le prix, le phidget coute 32,8€ pour une entrée (ph/ORP), le x200pH coute 68€ pour 2 entrées.

A ce jour j’utilise les 2 et je trouve le phidget X200pH identique au 1130b pour le rédox et très léger avantage pour 1130b pour le pH. mais je sais que GCE travaille sur l’amélioration de la tenue aux parasites.
Si par hazard, vous voulez utiliser la mesure Rédox pour une piscine avec une électrolyse au sel, les sondes rédox platine ne conviennent pas, il faut absolument utiliser une électrode « or » avec anneau, j’ai payé pour savoir et après un stage chez Hanna, j’ai compris le pb. Ce commentaire est connu de tous les fabriquants de sondes mais beaucoup de pisciniste l’ignorent.

Bon courage pour la suite.

1 « J'aime »

Également utilisateur ph/orp mais derrière un x200ph.
Aucun souci avec le matériel GCE donc je n’ai pas eu besoin de passer par un matériel d’une autre marque
Cdt

Bonjour,

Je viens de terminer un filtre pour le x200pH. Celui ci est efficace contre les parasites et les bêta tests ont démontrés une lecture très stable du pH et du Redox…(oscillation max de 7mV).

Il se connecte sur le bus en RJ12 et sera bientôt dispo à la vente sur notre site.

5 « J'aime »

Effectivement,
j’ai eu la confiance de GCE pour tester ce filtre et ne sachant pas si je pouvais en parler, je l’ai occulté dans les résultats annoncés précédemment. Je suis tout à fait d’accord avec les valeurs données de GCE . J’ai bien 7mV max, maintenant avec le filtre il donne des résultats meilleurs que le phidget qui oscille sur 14/21 mV. Merci à GCE car les mesures en piscine sont très délicates du fait des terres et des courants telluriques toujours prêt à perturber.
Bon courage à tous.

3 « J'aime »

bonjour,

Je ne m’attendais pas à autant de répone si vite! Merci à tous, Ce commence à devenier clair. J’ai également eu contact avec Hanna, et je compte suivre leur « stage ».
Bonne nouvelle ces évolutions.
Mais j’ai pas encore de réponse claire pour les « scénarios » ou « automatisations »,
J’ai bien compris que je dois passer par une IPX800V4 (ou 3).
Mais puis je faire regulation proportionelle avec une V4?

Merci

bonjour,
si vous voulez gérer une filtration dont la durée dépend de la température ou bien une pompe péristaltique avec dosage proportionnel, je vous conseille vivement une IPX V4.
L’IPX V3 ne saura pas faire sans une aide externe (RPi, Arduino, box, …).
cdt

1 « J'aime »

pour faire de la régulation proportionnelle, il vous faudra utiliser des sorties virtuelles, des compteurs en mode compte à rebours variable, etc.
Ce ne sera pas simple, mais pas impossible :slight_smile:

le principe du dosage proportionnel :
primordial : conditionner le traitement de l’eau sur la mise en marche de la filtration
1 SV avec un param Tb qui détermine la durée totale du cycle de la doseuse.
Une durée d’activité de la pompe durant ce cycle, en fonction du seuil analogique.
Un compte à rebours variable (voir wiki) en fonction du seuil analogique

exemple pour un traitement au PH+ injecté par pompe péristaltique DIY
(ne convient pas pour une doseuse clé en main du marché, puisqu’elle a sa propre intelligence)
régler une SV avec TB=10 minutes (durée du cycle). Le cycle sera répété jusqu’à atteindre le bon PH ou le temps maxi de fonctionnement de la pompe doseuse.
régler une SV sur 1 minutes (durée d’activité), les 2 variables permettent donc ==> 1 minutes active puis 9 minutes de repos, puis 1 minute active , etc
Ainsi avec les durées de repos vous pouvez gérer les latences entre injection et effet sur les mesures.
Ne pas oublier de définir un temps maxi de fonctionnement de la pompe sur la journée.
Les durées données ici sont des exemples arbitraires, il conviendra de les déterminer en fonction de votre bassin (volume) et du débit de votre doseuse. Il conviendrait de régler les seuils et les durées l’un fonction de l’autre.
Il suffit donc dans le cas du PH+ de se demander :

" il faut combien de temps à ma péristaltique pour relever le PH de 0.1 dans mon bassin ?"
Diviser ce temps par un nombre de cycles et régler la tempo d’activité sur le résultat de ce calcul
(1 minute dans notre exemple)

En fonction de seuils analogiques que vous devrez déterminer, vous pourrez programmer votre doseuse (via un compte à rebours qui est réglé par scenario en fonction des seuils proportionnels) pour que sur la minute d’activité elle fonctionne à 100% du temps pour un PH < 7.0 puis à 50% du temps pour un 7.0<PH < 7.4 (PH attendu). Ainsi le compte à rebours serait de 30 secondes pour 50% (moitié de 1 minute dans notre exemple) et de 60 secondes pour un taux de 100%. On pourrait même placer un 3ème seuil avec 25% si 7.2<PH<7.4 soit 15 secondes.
De cette manière, l’injection de produit diminue, la durée de pause s’allonge puisque le cycle global reste de 10 minutes. Cela permettra alors un dosage et des mesures plus précises.

résumé : en début de cycle, on enclenche la SV de 10 minutes, on règle le compte à rebours en fonction des seuils
La pompe doseuse démarre aussitôt (si les mesures ne sont pas OK) et s’arrêtera en même temps que le compte à rebours.
A la retombée de la sortie virtuelle (cycle), on relance le tout, tant que le temps maxi n’est pas atteint et que le PH n’est pas correct.

Ce serait la même chose pour l’ORP. avec du chlore liquide ou autre par pompe doseuse (latences plus longues)

Attention, vos scenarii devront empêcher le dosage simultané du PH (qui doit être prioritaire) et les autres (chlore, antialgue, …). Puis, éventuellement, vous pourrez indiquer si la baignade est permise ou déconseillée, pendant une certaine période (2 heures en général) après traitement.

voilà pour vos pistes de recherche. c’est une base de réflexion.

Cdt

2 « J'aime »

Oula, merci Gftoul, très détaillé tes explications, malheureusement j’ai pas encore de IPX (oncommence à creuser le trou vers février/mars 2018), donc je comprends pas tout, mais je vois que mon choix d’une IPX V4 + X200PH + … pour tout gérer un le bon.
Un grand merci pour tes explication, seule petit regret c’est que ce genre de choses ne soit pas prévue par default.
Finalement si ils ont dévelopé le X200ph, + filtre à venir, c’est qu’il y a un marché, alors pourquoi ne pas prévoir ces scenario préprogrammer, et qu’il y juste à configurer les valeurs de base…

Cdt

1 « J'aime »

Qui sait, ça viendra peut-être un jour …:slight_smile:
mais ce n’est pas si simple …car il existe une multitude de matériels différents, de conditions d’utilisation différentes, et des besoins différents.

1 « J'aime »

Bonjour,
fgtoul: Je suis tout à fait d’accord avec toi, il existe trop de façon de traiter une piscine, de matériels différents et de conditions d’utilisation différentes pour intégrer un programme type. Pour ma part je suis sous abri avec traitement par électrolyse. Je suis équipé en supplément d’un volet immergé. Ainsi si la température sous abri est > 10°C à la température de l’eau, j’ouvre le volet pour chauffer naturellement la piscine et je referme si la diff<7°C. L’énergie récupérée est gratuite mais l’inconvénient est que le chlore s’évapore. Ainsi j’ai le rédox qui peut varier très vite. C’est pour cela que j’ai intégré une régulation sur la commande de l’électrolyseur. Je profite aussi d’une petite différence de mon pH qui monte de 0,1 tous les 2 mois (dû à l’électrolyse de l’eau, donc pas besoin de régulation). Un autre type de régulation: durée du cycle de la pompe en fonction de la température de l’eau avec correction au cours de la journée.

Jpcolin : je fais comme « fgtoul » j’ai IPX800 + extensions +X400 et X200pH + d’autres capteurs fais maison. Tous mes scénarios passent par un raspberry équipé de jeedom car cet « open source gratuit » permet de contrôler beaucoup de produits différents et il est possible de faire des interactions et c’est là sa richesse. On peut tout faire avec peu de connaissances qui viennent très vites. La liste des scénarios à faire est vraiment impressionnante mais à chacun ses besoins.

Le côté intéressant, c’est que je ne connaissait rien à la chimie de l’eau de piscine et après 2 ans j’ai appris beaucoup de choses maintenant, je partage mon savoir autour de moi car on peut faire de belles choses à moindre coût et surtout limiter les erreurs que tout débutant peut faire. Mais il faut prendre le temps d’apprendre, de comprendre, et bien sûre il faut définir ses objectifs et ses limites. Aussi d’ici février, tu as largement le temps de potasser tout ça et d’être au point au démarrage des travaux.
Si tu as d’autres questions on essaiera d’y répondre au mieux.

Bon courage.

2 « J'aime »

Oui je comprends bien et je me trompe p-e car je n’ai pas encore « joué » avec une ipx.
Je vois ca comme une fonction dans excel ou il ne faut plus que specifier les parametres.
Une fonction proportionelle ou intégrale peut avoir plusieurs applications pour un IPX…
A cela on pourait ajouter des paramètres comme l’état d’une couverture, une température, …

Super!
Le module X200Ph n’est pour l’instant pas dispo sur le site. peut on savoir quand il le sera? Et quand le sera le filtre?

Pour le dosage proportionel, juste une petite question (peut etre stupide): pourquoi ne pas seulement mettre la pompe perisaltique en marche lorsque le Ph (ou redox) est inferieur a XXX? avec une tempo (pas trop elevee) et bien sur asservie au founctionement de la pompe filtrante. Si apres la tempo le Ph est toujours inferieur a XXX alors il refait un cycle, jusqu a ateindre XXX. Ca c’est tout a fait programable avec la V3.

Par avance merci.
Cordialement,
J

Nous avons arrête la production du x200pH en attendant l’arrivé du filtre.
Je regarde dès Lundi comment accélérer la mise en vente…

1 « J'aime »

bonjour,

la question initiale concernait donc la régulation proportionnelle :wink:
ce que vous proposez c’est du TOUT-OU-RIEN (100% uniquement) ou bien ce que certains constructeurs nomment régulation en « volume fixe ».
En effet, sur la V3 vous n’avez alors à disposition que les paramètres Ta et Tb pour régler la durée de la tempo. Ta représenterait la pause, Tb l’injection ( Tb devra être le plus petit possible afin d’éviter les trop gros surdosages). Sauf erreur, les tempos Ta et Tb réglés sur les sorties de la V3 ne peuvent pas être interrompus (sauf coupure de courant). Ainsi, même si la mesure analogique devient correcte pendant une injection, cette dernière continuera jusqu’à la fin du temps déterminé d’où la notion « volume fixe »

La régulation proportionnelle augmente ou réduit la quantité de produit injecté en fonction des mesures et des seuils définis.
Cela évite des surdosages. Il ne faut pas oublier que le produit injecté doit d’abord se mélanger dans le bassin pour être « perçu » par les sondes (latences).
En mode TOR, un surdosage sera détecté trop tard, la pompe stoppée trop tard.

le fonctionnement TOR de la pompe péristaltique est en effet réalisable avec une IPX V3, mais pas la régulation proportionnelle.

Malgré tout, je ne vois pas comment vous relancez un cycle sur la V3 jusqu’'à ce que le PH soit OK. Une fois que la sortie est OFF, il faudrait un changement d’état sur l’analogique pour remettre le relais ON.

Sinon, avec la V3, vous pouvez mettre un X200PH avec sondes pour contrôler, puis vous mettez une pompe doseuse automatique pour le traitement. Elle sera autonome et fera du proportionnel.
cdt

Bonjour à tous,

Je me permets de remonter ce topic pour savoir s’il y a des nouvelles à propos du module « antiparasite » dont il a été question.

La sortie est-elle toujours prévue ?

Merci

1 « J'aime »

Je viens de tomber sur ce topic et je vois qu’on parle d’un filtre pour le X200ph. Venant de commander le x200ph cette semaine, contient il se filtre ? Sinon quand va t’il sortir ?

Bonjour,
le filtre n’est pas encore en vente
cdt

GCE, mais du coup pourquoi avoir remis en vente si le filtre n’est pas dispo, confère post plus haut ? Cela va entrainer quoi, la lecture ne sera pas précise du tout ?